Outils pour utilisateurs

Outils du site


jd

Julien Drouet

 Julien Drouet

J'ai commencé les art martiaux en 1998 avec le Taekwondo que j'ai pratiqué pendant 5 ans avec Patrick Leroux sur Limoges. En 2001, j'ai présenté mon premier dan à Niort après 3 ans de pratique. A cette occasion, j'ai rencontré un certain Maitre Sagory qui m'a fait découvrir un autre art martial coréen : le Hapkido. Malheureusement, étant étudiant, la distance Limoges-Niort, ne m'a pas permis de suivre cet enseignement à l'époque.

Éprouvant un certain manque dans ma pratique, je me suis mis dès 2002 à pratiquer le Kung Fu en parallèle du Taekwondo. L'enseignant Maitre Yia Moua m'a tout de suite convaincu et passionné pour son art. Le Kung Fu qu'il enseigne est très riche et ne néglige aucun aspect de la pratique martiale (formes traditionnelles, armes, combat sanda). Je me rappelle encore des cours combats très intenses 4h le samedi et 4h le dimanche matin. J'ai passé mon premier dan en 3 ans en 2005.

Maître Yia Moua

De 2009 à 2011, pour des raisons professionnelles, j'ai du ralentir ma pratique martiale pour ne m'entrainer qu'en pointillés voire plus du tout. En 2011, arrivé sur Toulouse, j'ai décidé de me remettre au sport et aux arts martiaux. Naturellement, je me suis redirigé vers le Kung Fu mais je n'ai pas trouvé ce que je cherchais à Toulouse, sans doute trop habitué au travail avec Maitre Moua.

J'ai donc essayé plusieurs disciplines à cette époque (2012-2013) : boxe thaï (qq mois), boxe française (6 mois), le Krav Maga avec des collègues de travail pendant environ 1 an. Ce dernier “art guerrier” ne m'a pas vraiment convaincu et je peux même dire avec le recul qu'il m'a déplu. De ce que j'en ai vu, et ces propos n'engage que moi, le Krav Maga donne l'illusion au pratiquant que l'agressivité est synonyme d'efficacité et qu'avec une pratique de quelques mois un civil lambda peut devenir “une machine à tuer”. Ceci ne correspond pas à ma vision de la self défense civile qui doit être à mon sens raisonnée et responsable, en tout cas c'est les valeurs que j'essaie d'inculquer à mes élèves .

En 2014, je suis tombé sur le Facebook du club Global Hapkido Toulouse et j'ai réellement commencé le Hapkido en janvier 2014 avec Fréderick Dalphin (élève de Maitre Sagory). J'ai passé mon DIF à la FFTDA en 2015 et mon premier dan fédéral en 2016 à Rennes.

J'ai fait la connaissance de Maitre Russello (Montpellier) en 2015 lors des stages Hapkido sur Montpellier.

 Maître Russello

Pour des raisons personnelles, Frederick Dalphin a choisi de quitter le club pour retourner dans sa région en juin 2016. Au départ de Frédérick, j'ai repris la responsabilité de l'enseignement du club même si je n'avais jamais réellement envisagé cela avant ça ! Aujourd'hui, je suis très heureux d'avoir relevé ce défi, cela m'apporte beaucoup de choses sur le plan personnel. Et maintenant, je considère qu'après 20 ans de pratiques martiales diverses et variées, il est tout à fait normal de restituer à mes élèves ce que j'ai appris et que je continue à apprendre chaque jour, notamment avec eux.

J'ai présenté et obtenu mon premier dan G.H.F en 2017 devant Maitre Russello. Depuis, je continue à suivre assidûment son enseignement via les nombreux stages ainsi que celui de Maitre Sagory via les formations GHF une fois par mois à Niort.

 Maître Russello et Julien Drouet

jd.txt · Dernière modification: 2019/03/29 15:45 par julien